10 vues

Auteur jeunesse : Stéphane Servant

Entretien avec Stéphane Servant, auteur (Sirius, Le coeur des louves, Ma mère, La langue des bêtes). Trois questions lui sont posées :En quoi consiste votre métier ? Auteur, un métier solitaire ? Des conseils aux débutants ?
Je suis Stéphane Servant, auteur.

En quoi consiste votre métier?
Essentiellement à prendre le temps d'inventer des histoires. L'écriture ne vient que dans une seconde partie. Tout le travail consiste à bâtir une histoire, à bâtir des personnages, à imaginer ce qui va leur arriver, à construire un univers. Quand j'ai cet univers en tête, je prends un stylo et une feuille et je couche cet univers sur le papier.
C'est un métier solitaire. Je pense qu'il faut aimer la solitude, du moins pendant le temps de l'écriture. Après, il y a une partie du métier, au contraire, qui est très sociable. L'inspiration ne vient pas de nulle part. Je pense que pour écrire ou pour être artiste, en règle générale, qu'on soit peintre ou chanteur, peu importe, il faut se laisser envahir par le monde. Il faut s'imprégner du monde. J'adore voyager. Dès que je peux, je voyage, et je voyage loin, si possible. Je vais voir comment on vit ailleurs. Je vais rencontrer des gens qui parlent une autre langue, qui ont d'autres mœurs, d'autres façons de se nourrir, d'autres façons de lire, d'autres façons d'interagir. Quand j'ai accumulé cette matière, je peux me mettre à ma table de travail. Et là, effectivement, ce sont de longs mois de solitude.
Des conseils aux débutants?
Le premier conseil, c'est de lire, de lire et de ne pas arrêter de lire. Le deuxième conseil, c'est d'écrire avant tout pour soi. Un écueil qu'on rencontre souvent quand on démarre dans l'écriture, en tous cas, pour moi, c'est un écueil, c'est l'envie de montrer tout de suite sa production, l'envie de faire lire. Et forcément, quand on débute, on ne va pas vers un éditeur. On va vers des proches, on va vers des amis. Je ne sais pas si c'est une bonne solution de montrer des textes à des personnes qui nous sont proches. J'ai, dans l'idée, qu'elles aimeront toujours ce que vous avez produit parce qu'elles vous aiment. Si elles n'aiment pas, elles n'oseront pas vous dire qu'elles n'ont pas aimé.
Deux options. La première, c'est de continuer à discuter. La seconde, c'est je lis un livre. OK ?
Qui vote pour continuer à discuter ? Merci. Ça fait plaisir. Qui voudrait éventuellement qu'on lise un livre ?

Une vidéo
produite par

Onisep Normandie - Site de Caen

Liste des vidéos

Retour en haut