28 vues

CAP Aéronautique option structure

Le CAP aéronautique permet de travailler dans la fabrication ou la réparation d'avions. Elèves de 2ème année, Clément et Marylisse apprennent à démonter et changer des éléments, fabriquer des pièces métalliques ou en composite, appliquer les produits d'étanchéité... Sécurité des passagers oblige, rigueur et sérieux sont indispensables pour réparer les avions.
Joël Feret (professeur) :

Les CAP aéronautique sont destinés à travailler dans la fabrication initiale ou dans la réparation. On travaille sur tous les appareils aéronautiques, c'est-à-dire qu'on peut travailler sur de l'avion, sur de l'hélicoptère, on peut travailler sur des drones, tout ce qui vole, en fin de compte. On travaille sur tout ce qui est structure de l'avion, c'est-à-dire tout ce qui est fuselage, ailes, empennage, trappe porte, trappes, tout ce qui est structure. On ne travaille pas sur l'électronique ni sur l'informatique de l'avion.

Clément (élève de 2e année) :

On a des cours spécialisés pour l'aéronautique. La techno avion qui se base plus, en général, sur l'hydraulique, sur tout ce qui est l'avion en général. En techno spécialisée, c'est plus basé sur l'atelier, donc savoir comment se servir d'un outil.

Marylisse (élève de 2e année) :

En atelier, on peut construire des pièces, les fabriquer nous-mêmes, les limer, après on peut les percer, les fraisurer. On peut les riveter, avec les rivets. Ensuite, on peut faire de la dépose-repose. On a un petit avion dans l'atelier, où on démonte et remonte les pièces, pour pouvoir savoir comment ça fonctionne et comment les remettre. On fait du composite, tout ce qui est avec le carbone, pour pouvoir faire des pièces plus légères dans les avions.

Joël Feret :

Les gens prennent l’avion en toute confiance, donc il faut être très rigoureux, très sérieux. La pratique de l'anglais est quand même un plus, puisqu'on s'aperçoit maintenant que tous les documents et toutes les gammes de fabrication sont de plus en plus en anglais. C'est de fixation par remplissage avec un écrou sur lequel il y a ceci.

Clément :

J'ai effectué mon stage dans des entreprises sous-traitantes, qui s'occupent généralement de petites pièces à faire.

Marylisse :

Dans mon 2e stage, j'ai pu effectuer de l'assemblage de pièces. Tout ce qui est pistons et arceaux. Tout ce qui va dans les A320 et A380.

Joël Feret :

Après le CAP, on peut continuer ses études, bien sûr, on peut partir vers un bac pro, on peut aller travailler dans des entreprises de fabrication, telles que Eurocopter, Airbus, Dassault, et ainsi de suite. On peut aussi partir, puisqu'on a une formation composite, on peut aussi partir vers le sport automobile où les voitures sont beaucoup en composite pour la réparation. Vers le nautisme aussi, puisque de plus en plus, les bateaux sont faits en composite.

Marylisse :

J'ai choisi l'aéronautique pour entrer dans l'armée de l'air.

Clément :

Moi, après mon CAP aéronautique, je souhaiterais faire un bac pro et peut-être un BTS.

Une vidéo
produite par

Onisep Bretagne

Liste des vidéos

Retour en haut