118 vues

Questions de lycéens à Lucienne Renaudin Vary, trompettiste

L’émission Le Monde Campus Le mag, tournée au Mans reçoit Lucienne Renaudin Vary, musicienne, trompettiste.
L’occasion pour les lycéens de poser leur question sur son métier et son parcours.
Extraits sélectionnés par l'Onisep.



Y a-t-il un autre instrument dont vous auriez aimé jouer ?


Je pense que dans un groupe de jazz, j'aurais aimé faire de la contrebasse.

Pourquoi ? C'est presque l'inverse, c'est le soutènement.

Oui, mais c'est un peu la colonne vertébrale de la formation jazz.

Mais qui, à part quelques solos quand on s'appelle Charlie Mingus ou autres, sont beaucoup moins en vue de ce que vous pouvez faire, vous.

Oui, c'est vrai. Et aussi la batterie, ça m'aurait plu.

D'accord. Vous êtes du côté du socle et plus du côté de…

C'est vrai, c'est marrant.

Question numéro deux, elle est signée Joaquim.

Qu'est-ce que ça vous a fait de jouer jeune avec des musiciens confirmés ?

On apprend beaucoup, c'est plein d'enseignements à chaque fois.


Le trac ?

Non, pas le trac. J'ai toujours énormément envie de jouer, de rentrer sur scène, de partager la musique avec des chefs d'orchestre, l'orchestre, le public. C'est des enseignements tout le temps, même aujourd'hui. Et puis, quand j'aurai 40, 50 ans, on apprend toujours. On fait un peu de métier d'enfant. Quand on est artiste, on apprend tout le temps.

Femme trompettiste, vous n'êtes plus la première. Il y a notamment Alison Balsom, l'Anglaise.

Elle était avant moi.


Justement ! Vous l'avez rencontrée ?


Oui, je l'ai rencontrée.

Elle vous a donné quoi comme conseil ? Grande star mondiale, Alison Balsom.

Elle m'a donné comme conseil de — je me souviens très bien — se faire un répertoire parce que c'est vrai que la trompette, on n'a pas un répertoire énorme. Donc, il faut faire beaucoup faire de transcriptions, d'arrangements. J'ai beaucoup suivi son conseil parce que j'ai fait trois albums que d'arrangements, finalement.


Beaucoup écrit ou fait écrire. Dernière question, elle est signée Hippolyte.


Préférez-vous jouer dans un ensemble plutôt que seule ?

Ça, on y a un peu répondu en tout début d'émission.

Ça, c'est sûr. Tout seul, on ne peut pas faire grand-chose, on ne va pas loin. Ça marche pour tout et aussi la musique.

Une vidéo
produite par

Le Monde

Liste des vidéos

Retour en haut